Formation obligatoire jusqu'à 18 ans : un guide pour les parents.

Acceptée en 2012 à plus de 80% par les votants, la formation obligatoire jusqu'à 18 ans (FO18), inscrite dans la constitution genevoise, deviendra une réalité à la rentrée scolaire 2018. A quelques mois de cette échéance, le département de l'instruction publique, de la culture et du sport (DIP) a publié un guide élaboré à l’intention des parents d’élèves.  

Ce guide, illustré par Herrmann, permettra aux parents et aux élèves de trouver des éléments concrets pour une meilleure orientation.

Le suivi des élèves est renforcé, en particulier au sein des établissements. L’objectif est de prévenir et prendre en charge dès que possible les difficultés scolaires et les signes avant-coureurs du décrochage. Pour cela, des ressources sont affectées aux établissements dont le personnel est en première ligne.  

Dans le but de resserrer les mailles du filet, le DIP a créé de nouvelles offres adaptées aux besoins des jeunes concernés. Sont ainsi créées des classes pré-professionnelles, passerelles vers l’apprentissage, ainsi que des stages par rotation qui ont lieu dans les centres de formation professionnelle pour permettre au jeune de construire son projet. Le but est de permettre l’entrée dans une formation professionnelle menant à une certification (AFP ou CFC).

L’offre est complétée par un programme de formation individualisé destiné en particulier aux jeunes en décrochage au cours de l’année scolaire. Sur la base de trois modules (remobilisation, stages, entrée en apprentissage), il se veut adapté à la situation du jeune.

CAP Formations sera le guichet unique pour la prise en charge des jeunes qui ne fréquentent plus d’établissement scolaire. Un nouveau programme de retour en formation, en partenariat avec les milieux professionnels, a été lancé en mode pilote cette année et sera développé l’année prochaine.

L'ensemble des acteurs de la formation est concerné par FO18. C’est dans ce cadre que le DIP souhaite poursuivre et développer sa collaboration avec les milieux professionnels d’une part et les dispositifs de prise en charge des jeunes en rupture de formation d’autre part.  

La formation obligatoire est un levier dans la lutte contre le décrochage scolaire. Si elle vise en particulier les jeunes mineurs qui interrompent leur formation de manière prématurée, le renforcement du suivi des élèves, l’orientation et les nouvelles offres de formation bénéficieront à l’ensemble des jeunes. La rentrée scolaire 2018 est une première étape dans un déploiement progressif. Le canton de Genève fait œuvre de pionnier en Suisse.