Rentrée des classes à Neuchâtel: entre la stabilisation de projets en cours et la prise en compte de nouveaux enjeux

Le lundi 20 août, 19’848 élèves et 2’093 enseignant-e-s reprendront le chemin de l’école pour intégrer ou encadrer l’une des 1’092 classes neuchâteloises. Cette année, l’école a pour objectif de stabiliser certains projets en cours, comme l’amélioration des conditions de travail du corps enseignant ou la rénovation du cycle 3. De nouveaux enjeux toucheront également le cadre scolaire, comme ceux liés au numérique.

Mesures pour répondre à l’évolution du métier d’enseignant-e 

Le corps enseignant doit faire face à de nouvelles exigences, notamment dues à l’apparition de tâches liées à l’évolution du métier, aux mutations profondes qu’a vécues l’enseignement obligatoire ces dernières années et à la profusion des plateformes de communication.

Afin d’y répondre, un plan d’action portant sur la prévention et la gestion du stress auprès des enseignant-e-s et des directions de l’école obligatoire a été mis en place au niveau cantonal. Un groupe de travail composé d’enseignant-e-s et de membres des directions a également été mandaté par le Département de l’éducation et de la famille (DEF) afin de formuler des propositions visant à réduire la charge administrative chez les enseignant-e-s. Concrètement, les normes d’encadrement des élèves vont être revues pour tenir compte de la présence dans les classes, d’élèves au bénéfice de mesures renforcées. Le département souhaite diminuer le nombre de courriels et recommande aux directions d’écoles et aux autorités régionales d’en faire autant.

Rénovation du cycle 3 : bilan 
L’objectif de la rénovation du cycle 3 est de renforcer les compétences de l'ensemble des élèves, d’améliorer leur motivation par la constitution de profils plus individualisés et de favoriser leur orientation dans les formations subséquentes.
À ce jour, les bénéfices indéniables de cette rénovation ont été mis en exergue par les directions des centres scolaires et les enseignant-e-s de notre canton. Les pratiques pédagogiques ont ainsi évolué vers une différenciation qui tient compte des spécificités de chaque individu et vers l’évaluation des compétences en cours d’apprentissage. Les élèves deviennent ainsi acteurs de leurs apprentissages. L’hétérogénéité et le renforcement des interactions sociales entre les individus, privilégiés par la rénovation du cycle 3, ont aussi permis de diminuer les situations de conflits entre classes ou groupes.

L’une des spécificités neuchâteloises du cycle 3 rénové sont les options professionnelles de 11e année. Elles permettent de préparer les élèves qui envisagent une formation professionnelle de type CFC, Maturité professionnelle, ou Maturité spécialisée. Constituant l’équivalent des options académiques, elles sont au nombre de quatre : Activités créatrices manuelles, Dessin technique et artistique, Expression orale et corporelle et Informatique appliquée et gestion. Ces disciplines à option sont ainsi offertes à l’ensemble des élèves suivant une formation régulière en 11e année.

Éducation numérique
Offrir une éducation numérique afin d’apprendre aux élèves à utiliser les médias, images et technologies de l’information et de la communication (MITIC) à bon escient et contribuer au développement de leur esprit critique est l’une des missions fondamentales de l’école. La protection des données personnelles, le droit à l’image et le respect de soi et d’autrui sont des thématiques qui doivent être expliquées à l’école, afin que les élèves, citoyen-ne-s en devenir, puissent construire leur propre esprit critique en questionnant leurs usages du numérique. 

Le contexte actuel, avec notamment la mise en vigueur du nouveau règlement européen sur la protection des données (RGPD), le projet de révision de la loi fédérale (LPD) ainsi que les multiples enjeux autour de la protection des données personnelles dans l’utilisation d’outils, comme l’application de messagerie instantanée WhatsApp par exemple, amène l’école à se positionner et promouvoir une utilisation claire à ce sujet ainsi qu’à contribuer au développement des compétences médiatiques des élèves. Pour cette rentrée scolaire, des précisions sont apportées quant à l’utilisation de ces outils dans un contexte de communication école-familles. 

Source: communiqué